Synthèse de la procédure de dialogue compétitif relatif à l’attribution du marché des travaux du nouveau stade Roland-Garros

Soucieuse de rester exemplaire pour permettre au dossier de modernisation du stade Roland-Garros de franchir sereinement toutes les étapes administratives et juridiques inhérentes à un projet de cette ampleur, la FFT a fait le choix de désigner l'entreprise générale en charge de la plus grosse partie des travaux de construction après une procédure de dialogue compétitif calquée sur celle de l’ordonnance n°2005-649 du 6 juin 2005.

Cette procédure permettait de définir au mieux avec les candidats les moyens de nature à satisfaire les besoins de la FFT, dans le respect d’une stricte égalité entre les différents compétiteurs, et d'une appréciation objective des offres sur la base de critères préalablement établis.

Le Comité de Direction de la FFT a créé le 12 avril 2014 une commission ad hoc en charge de suivre la procédure de dialogue compétitif et de faire respecter la confidentialité de la mise en concurrence et l’objectivité des choix par rapport aux critères. Cette commission était composée du Secrétaire général, du Trésorier général et du Président de la Commission des travaux. Le Président de la Fédération ne faisait pas partie de cette commission.

Suite à l'avis d'appel public à la concurrence paru au Journal Officiel de l'Union Européenne, le 21 mai 2014, sous le numéro de document 168714-2014, la candidature de quatre groupements d'entreprises, emmenée par les entreprises Bouygues, Eiffage, Léon Grosse et Vinci Construction France, a été retenue. Le dialogue compétitif s'est déroulé d’octobre 2014 à juin 2015, conformément au règlement du dialogue compétitif remis aux candidats (document consultable sur le site), sous le contrôle de la commission ad hoc.

À la suite des analyses des Maîtrises d'œuvre épaulées par un cabinet d’expertise en ingénierie et études techniques, assistant maître d’ouvrage, et un conseil juridique, et après application des critères de choix définis dans le règlement du dialogue, la commission ad hoc a proposé au Comité de Direction de la FFT qui l'a entérinée le 20 juin 2015, de retenir l'offre du groupement conduit par Vinci Construction France, jugée économiquement la plus avantageuse par rapport aux critères de sélection.

Télécharger : PDF iconle_reglement_du_dialogue_competitif.pdf

 
Dernières actualités voir toutes les actualités